de Edward Bond

La pièce

2077, un pouvoir très autoritaire est en place.

Le chômage et les suicides sont le lot d’une société qui a aboli son passé.

Un jour, chez Jams et Sara, sonne quelqu’un qui se dit être le frère de Sara. Il sort une photo de son sac pour le prouver. Son arrivée va venir renverser à jamais leur quotidien aseptisé. »

Cette pièce d’anticipation est a mi-chemin entre « 1984 » d’Orwell et la folie d’un Feydeau haut en couleurs. Le rythme est très soutenu, comme un vaudeville: hilarant mais effrayant à la fois.

Se questionner sur l’avenir de nos sociétés est une réflexion de tout temps et la meilleure façon de le faire est probablement d’en rire.

L’auteur

Edward Bond est un dramaturge, metteur en scène, théoricien, traducteur anglais. Parallèlement à son œuvre (plus d’une trentaine de pièces), il a développé une vaste réflexion théorique et politique sur l’art du théâtre, qu’il met en pratique dans ses mises en scène et dans des ateliers d’acteurs. Pour lui, l’art réinvente plusieurs fois la mort, la fiction est soit une tombe, soit un ventre. Face à l’histoire qui nous donne une image si basse de l’humanité, le théâtre doit nous montrer ce que l’homme est capable de faire et ce qu’il est.

En 1953, Edward Bond est envoyé à Vienne avec l’armée d’occupation alliée. Il devra donc attendre la fin des années 1950 pour remettre au Royal Court Theatre le texte de sa pièce ‘Klaxon in Atreus Place’. Sa première pièce représentée est ‘The Pope’s Wedding’, en 1962. Deux ans plus tard, la création de ‘Sauvés’ soulève un des plus grands scandales de l’histoire du théâtre anglais. Les débats autour de sa pièce suivante, ‘Early Morning’ en 1968, conduiront à l’abolition de la censure théâtrale en Angleterre. Le dramaturge au succès international compte plus d’une quarantaine de pièces à son actif, et dirige des ateliers pour acteurs et amateurs.

Il a également écrit des pièces pour la radio, des scénarios pour le cinéma ou la télévision, des livrets d’opéra et des canevas de ballets chorégraphiques, des adaptations ou traductions d’oeuvres et de nombreux poèmes. Parallèlement il rédige des réflexions théoriques sur l’art théâtral à travers des articles, notes, préfaces et correspondances. Une de ses dernières œuvres, ‘Hidden Plot’, offre une définition exhaustive de l’art dramatique. Certaines de ses pièces défendent la pratique du théâtre en milieu scolaire.

En 1994, au Festival d’Avignon, ‘Bingo’ et ‘Pièces de guerre’ mettent en scène l’inhumanité de la guerre et de notre société. L’acteur fétiche d’Edward Bond est Carlo Brandt, figure centrale de toutes les distributions de ses pièces en France, de ‘Pièces de guerre’ à ‘Café’ en passant par ‘Check-up’. En 2007, il est invité au Festival d’Avignon pour sa pièce ‘Les enfants’, qui repose sur l’interaction entre les enfants et les parents en proposant une version de la responsabilité.

La distribution

Mise en scène : Stéphanie Dussine

Comédiens : Hugo Rabussier, Alexandra Roth et Julien Veilleux

Scénographie : Thierry Zarader

Réalisation vidéo : Erwann Huett

Montage vidéo : Emmanuel André et Amandine Francotte

Maquilleuse : Andréa Vidal

Le dossier du spectacle

Les photos